Les contractions après les rapports sexuels sont-elles normales pendant la grossesse ?

Santé

Vue d’ensemble

Il est généralement sécuritaire et sans danger de faire l’amour pendant que vous êtes enceinte. La plupart des couples peuvent avoir des rapports sexuels tout au long de la grossesse jusqu’au jour de l’accouchement.

Mais votre corps peut réagir différemment au sexe lorsque vous êtes enceinte. Vous pourriez même remarquer de légères contractions de Braxton-Hicks après votre orgasme.

Voici un aperçu de ce qui est sécuritaire, de ce qui ne l’est pas et du moment où vous devriez appeler votre médecin.

Le sexe est-il différent pendant la grossesse?

Vous savez peut-être déjà que le sexe est différent pendant la grossesse. Il peut se révéler meilleur ou moins bon pour les raisons suivantes :

  • un plus grand flux sanguin dans votre vagin ;
  • un gonflement et une hypersensibilité des seins.

Vos hormones sont également impliquées. Ils peuvent changer vos sentiments émotionnels et physiques à l’égard de l’activité sexuelle.

Les relations sexuelles pendant la grossesse sont-elles sécuritaires ?

Dans un article publié récemment dans le Journal International de Médecine, les chercheurs ont passé en revue diverses questions liées au sexe et à la grossesse. Leur conclusion : « Le sexe est une activité sans danger si vous avez une grossesse à faible risque. »

Si vous êtes dans l’un des cas suivants, parlez-en à votre médecin :

  • un cas de placenta praevia,
  • un risque de travail prématuré,
  • d’autres complications de la grossesse.

L’abstinence n’améliorera peut-être pas votre situation, mais le repos pelvien est habituellement recommandé par mesure de précaution pour éviter les complications.

Inquiet pour le bébé ? Rappelez-vous que votre tout-petit est niché en toute sécurité dans le sac amniotique et protégé par vos puissants muscles utérins. Votre col de l’utérus et votre bouchon de mucus constituent une barrière de protection supplémentaire.

La diminution de la libido pendant la grossesse

Ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas « d’humeur ». Au fil des mois, vous vous sentirez peut-être malade, fatiguée ou pas très sexy. Il est alors plus que convenable de sauter le sexe et de profiter du temps de câlin à la place. L’intimité physique peut impliquer bien plus que le sexe. Il suffit d’écouter votre corps et de faire ce qui est bon pour vous. Vous pourriez essayer :

  • les étreintes,
  • les caresses,
  • les baisers.

Les causes des contractions après les rapports sexuels

Vous pourriez avoir des contractions pendant et après les rapports sexuels. Elles peuvent survenir après un orgasme ou un rapport sexuel. Ils sont habituellement normaux, comme les contractions de Braxton-Hicks, et ne produisent pas de changements cervicaux.

Ces contractions se produisent pour diverses raisons :

  • Votre corps libère de l’ocytocine lorsque vous avez un orgasme, ce qui contracte vos muscles.
  • Le sperme contient des prostaglandines qui peuvent déclencher des contractions utérines.
  • Vos mamelons sont sensibles pendant la grossesse. Si votre partenaire stimule vos mamelons pendant les rapports sexuels, vous pourriez avoir des contractions.
  • Votre corps est sans doute en mouvement pendant les rapports sexuels. L’activité physique et les différentes positions peuvent également provoquer des contractions.

Les contractions après les rapports sexuels sont généralement légères et disparaissent en quelques heures. Essayez de vous allonger, de vous détendre, de prendre une douche chaude ou de boire un verre d’eau jusqu’à ce qu’ils passent. Ces contractions sont généralement inoffensives et n’entraînent généralement pas de travail prématuré.

Le travail prématuré

Il est important de comprendre la différence entre les contractions après les rapports sexuels et le travail prématuré. Le travail prématuré est le travail qui commence plus de trois semaines avant la date prévue de votre accouchement.

Appelez votre médecin si vous présentez l’un des signes ou symptômes suivants :

  • des crampes, de la douleur ou de la pression dans votre bassin ;
  • une augmentation des pertes vaginales, y compris les liquides ou le sang ;
  • des nausées, des vomissements ou de la diarrhée ;
  • une diminution des mouvements du fœtus ;
  • quatre contractions ou plus en une heure qui ne disparaissent pas avec le repos ou le repositionnement.
    Votre médecin pourrait être en mesure de vous donner des médicaments pour arrêter le travail si vous êtes loin de la date prévue. Demandez de l’aide dès que possible, même s’il s’agit d’une fausse alerte.

Quand appeler votre médecin

Parlez à votre médecin si vous éprouvez l’un ou l’autre de ces symptômes :

  • des douleurs,
  • des saignements.

Informez également votre médecin si vous ressentez tout autre inconfort pendant ou après les rapports sexuels.

Si vous perdez les eaux ou si vous soupçonnez un accouchement prématuré, vous devriez peut-être vous rendre aux urgences. Néanmoins, faites-le seulement si vous ne pensez pas avoir le temps de consulter votre médecin au téléphone.

Activités sexuelles à éviter pendant la grossesse

Comme on dit, « Mieux vaut prévenir que guérir ! ».Bien que la plupart des rapports sexuels soient sans danger pendant la grossesse, la Fondation Nemours décrit quelques activités que vous devriez éviter.

  • Dites à votre partenaire de ne pas souffler d’air dans votre vagin pendant les relations orales. Vous risqueriez ainsi de développer une embolie pulmonaire qui pourrait s’avérer fatale pour vous et votre bébé ;
  • Si vous avez des relations sexuelles avec une personne dont les antécédents sexuels vous laissent perplexe, protégez-vous pour éviter de contracter une infection sexuellement transmissible (IST). Certaines IST peuvent affecter votre bébé ;
  • Évitez les relations sexuelles anales à moins d’avoir obtenu la permission de votre médecin.
  • Notez également que les positions qui fonctionnaient avant la grossesse peuvent ne plus être confortables. Certaines positions peuvent même être dangereuses dans les derniers mois de la grossesse. Évitez de vous allonger à plat sur le dos après le quatrième mois, car cela exerce une pression sur les principaux vaisseaux sanguins.

Essayez la position à genoux et penchée en avant pendant le premier et le deuxième trimestre pour réduire la pression sur votre ventre. Au fur et à mesure que votre grossesse progresse, essayez la position de la femme sur le dessus et la position de la cuillère pour rester à l’aise.

Pour conclure

Être enceinte ne signifie pas que votre vie sexuelle doit être suspendue pendant neuf mois. En fait, ce pourrait être le début d’un tout nouveau monde de connexion et de plaisir. Discutez de vos sentiments avec votre partenaire et portez attention à la façon dont votre corps réagit. Surtout, profitez du temps que vous passez ensemble.